La Magie du rangement - Marie Kondo


Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l'ordre dans votre intérieur? Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s'y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ? 
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d'autres ont perdu du poids, d'autres encore se sont aimés davantage. 
Préparez-vous, il y aura un "avant" et un "après La Magie du rangement. 

Le livre de Marie Kondo s'est vendu à plus de 25 millions d'exemplaires. Et moi, tel le mouton qui suit bien sagement le troupeau, j'ai acheté et lu ce best-seller. J'adhère totalement à la thèse selon laquelle le rangement aide à clarifier l'esprit et à mieux se comprendre. Par contre, la méthode de Marie Kondo me paraît trop extrême et ne me convient pas du tout.


Au départ, la théorie de l'auteur semble logique. Il faut d'abord jeter tout ce qui est superflu, avant de s'attaquer au rangement à proprement parler. Les objets que l'on garde doivent nous procurer de la joie, ou alors nous être absolument utile. Ainsi, un livre lu passe très souvent à la poubelle puisqu'il a déjà rempli sa fonction (celle d'être lu justement) et que l'objet en lui-même ne nous apporte plus rien (sauf certains livres fétiches). Quant aux livres pas encore lu, il faut les jeter aussi parce que, selon l'auteur, s'ils ne sont pas encore lu, c'est qu'on ne les lira jamais. Pour moi, à cette étape, je bloque déjà. Je comprends l'idée mais je n'y adhère pas du tout. En même temps, les livres, c'est ma passion, mon dada, mon péché mignon. Alors je ne suis pas vraiment impartiale. Et pour d'autres catégories d'objets, je compte suivre les conseils du livre. C'est le cas par exemple des affaires d'écoles. Je garde mes classeurs des dix dernières années. Juste au cas où. Sauf que bien sûr, je ne vais jamais les consulter. Il est donc temps de s'en séparer. Marie Kondo m'a donc globalement convaincue dans sa partie sur le tri. 

Dans la partie sur le rangement, j'ai trouvé d'autres éléments pertinents. Par exemple, l'auteur explique que les éléments de rangement géniaux que l'on trouve dans les magasins ne sont pas forcément efficaces et que le mieux est encore de se contenter de quelques caisses et quelques tiroirs. Selon elle, en principe, on trouve tout ce qu'il faut chez soi, sans devoir débourser d'argent pour des solutions miracles. Et je suis d'accord. Les éléments de rangement que l'on achète sont généralement assez superficiels et c'est la mode qui nous incite à les prendre (encore une histoire de mouton ça...).

Passons maintenant aux points négatifs : Marie Kondo est dans l'extrême. Il faut suivre sa méthode à la lettre, sous peine de récidiver. Et cette méthode est très difficilement applicable. Selon elle, il faudrait se débarrasser de toutes les réserves que l'on a. Mais tout le monde n'a pas les moyens financiers de faire ça. Bien sûr, cela libère de l'espace dans les placards mais est-ce vraiment nécessaire ? Le livre préconise de tout jeter, ou presque. Et c'est trop selon moi. Il y a d'autres moyens de garder son intérieur propre et rangé sans mettre à la poubelle la quasi intégralité de nos possessions.

L'auteur parle également de son expérience personnelle. Or, elle est très bizarre son expérience personnelle. A 5 ans, elle est passionnée de magazine pour ménagère et elle passe ses récréations à ranger sa classe à l'école. Autre habitude curieuse, Marie Kondo parle à sa maison et à ses objets. Elle les remercie pour ce qu'ils font pour elle et elle estime qu'ils ont le droit de se reposer après une longue journée. C'est pour cette raison qu'elle préconise de ranger consciencieusement tous les éléments du sac de la journée et de mettre le sac en question à sa place tout en faisant son éloge. Un peu étrange non ? Et dernier point négatif,  l'auteur place le rangement au sommet des objectifs que l'on devrait avoir. C'est la chose la plus importante pour être heureux et avancer dans la vie. De nouveau, n'est-ce pas un peu extrême ?

Bref, vous l'aurez compris, je n'adhère pas vraiment à la méthode de La Magie du rangement. Toutefois, je dois reconnaître que la lecture est assez aisée et que certaines idées sont bonnes à prendre. A bon entendeur... 

You May Also Like

0 commentaires